Vers page d'accueil Université de Toulouse II-Le Mirail UT2J - Site du département Département de Langues, Littératures et Civilisations anciennes
Accès ENT

Département

Vous êtes ici : Accueil > Département


Département

 

Mot du directeur                                             

 

Bonjour à vous,

Bienvenue sur le site du Département de Langues Anciennes de l'Université de Toulouse II ! Un site sur lequel vous n'êtes sans doute pas venu par hasard. Vous vous sentez attiré(e), d'une façon ou d'une autre, par les langues et civilisations de l'Antiquité: soit elles vous intéressent, et vous voudriez en faire un élément de votre formation, soit elles vous passionnent, et vous aimeriez éventuellement en faire votre métier. Le Département de Langues Anciennes vous offre une diversité d'enseignements susceptibles de combler vos aspirations.

Budé, série grecque

Premier cas de figure: les langues anciennes vous passionnent, au point que vous vous verriez bien les enseigner... même si vous n'en avez étudié qu'une seule auparavant. Qu'à cela ne tienne: vous avez aimé le latin, vous adorerez le grec (ou l'inverse), et grâce à une formation appropriée, vous deviendrez vite aussi compétent dans l'un que dans l'autre. Le parcours qui s'impose pour vous est la "filière historique" qui associe français, latin et grec: nous l'appelons désormais "Discipline principale Lettres Classiques/ Discipline associée Lettres Modernes". Cette licence trivalente (français, latin, grec) au taux de succès élevé vous mènera directement, si tel est votre projet, aux concours de recrutement de l'enseignement secondaire, avec de fortes chances de réussite au moins pour le Capes (via le Master MEEF), et des chances non négligeables pour l'Agrégation. Dans cette perspective, un parcours spécifique renforcé vous est même proposé (et conseillé), qui vous permet de consolider votre formation en méthodologie du français (en combinant Licence de Lettres Classiques/Mineure Lettres Modernes et Licence de Lettres Modernes/Mineure Lettres Classiques). Cela dit, si votre projet est plutôt d’enseigner à de jeunes enfants au niveau élémentaire (mais que vous aimez bien l’Antiquité quand même, avec peut-être l’envie d’éveiller la curiosité de vos élèves à ce sujet), sachez que la Mineure Professorat des Ecoles est ouverte à partir de la rentrée 2014 en tant que discipline associée à la Majeure Lettres Classiques. Vous pouvez aussi, après votre Licence de Lettres Classiques, vous orienter vers la recherche en littérature ou en histoire ancienne grâce aux deux Masters, Lettres recherche et Sciences de l'Antiquité, auxquels nous participons, voire rejoindre le prestigieux Master européen EMCC. Si enfin vous n'envisagez rien de tout cela, votre formation de Lettres Classiques sera toujours un plus pour votre destinée professionnelle, en raison des compétences intellectuelles qu'elle vous aura apportées à un degré élevé: maniement impeccable de la langue française, maîtrise de l'argumentation et de la pensée structurée, culture approfondie et largement pluridisciplinaire. Que vous soyez journaliste, documentaliste, libraire, animateur culturel, voire DRH dans une grande entreprise, on appréciera toujours en vous les qualités de rigueur et de souplesse qui font l'"esprit Lettres Classiques".

Budé, série latine

Deuxième cas de figure: vous aimez, l'Histoire, vous aimez l'Antiquité, et vous aimez par-dessus tout l'Histoire de l'Antiquité. Un parcours à l'intérieur de la Licence de Lettres Classiques vous permet de choisir l'Histoire comme discipline associée à la dominante Lettres Classiques. Vous y ferez donc du latin, du grec, et de l'Histoire. Ce parcours ne prépare pas directement aux concours de l'enseignement secondaire, mais est une "voie royale" pour le Master Sciences de l'Antiquité ou le Master européen EMCC (NB: la combinaison inverse, c-a-d les Langues anciennes comme discipline associée à la dominante histoire, n'est pas possible: la Licence de Lettres Classiques est donc "la" filière par excellence des Antiquisants). Si vous êtes plutôt archéologue ou historien de l'Art, sachez que les Langues anciennes peuvent être "mariées" à l'Histoire de l'Art/ Archéologie aussi bien comme discipline dominante que comme discipline associée, avec, là aussi, en ligne de mire les Masters SDA et EMCC.

Platon, Mont Athos, Moné Vatopediou

Troisième cas de figure: vous êtes fondamentalement un philosophe, "branché(e)" notamment par la philosophie antique et/ ou médiévale. Dans ce cas, les deux associations sont possibles : Majeure Lettres Classiques/ Mineure Philosophie, ou l’inverse. Les cours de Littérature ancienne de la Majeure Lettres Classiques font de toute façon une large part à l’Histoire des idées, et complèteront, notamment par l’accent mis sur la contextualisation historique, les cours de philosophie antique que vous suivrez du côté du Département de Philosophie.

Dédale (14e s.), Florence, Museo dell'Opera del Duomo

Quatrième cas de figure: vous êtes en Lettres Modernes, mais vous tenez à avoir une langue ancienne dans votre cursus, que ce soit en vue de du capes ou de l'Agrégation de Lettres Modernes (langue ancienne optionnelle au Capes, obligatoire à l’Agrèg) ou par intérêt personnel: sachez que des enseignements optionnels de latin vous sont proposés, en complément des UE obligatoires de latin, à diverses étapes de votre cursus. Il peut s'agir soit d'enseignements de langue et littérature, soit de cours de culture antique sur textes traduits. Le contenu touche essentiellement au latin, mais des aménagements spécifiques peuvent être proposés aux hellénistes.
Mais si ce que vous aimez avant tout, ce sont les bouquins, les archives, les bibliothèques, et que vous visez les métiers de la documentation, une nouvelle discipline associée « Documentation, Archives, Bibliothèques et Edition » vous est ouverte à partir de la rentrée 2014, en partenariat avec le Département Archives et Médiathèque (DAM). Associée à un parcours Lettres Classiques, cette formation vous rendra notamment apte à exploiter un fonds d’archives en latin si vous êtes appelé à gérer une bibliothèque pourvue d’un fonds ancien.

décoration du ms Athous Iviron 186, f. 143v

Si enfin vous n'êtes dans aucun des cas ci-dessus, des cours de langue ancienne ou de culture antique sur textes traduits (civilisation, mythologie...) vous sont également proposés à titre d'options.

Quel que soit votre projet, le Département de Langues Anciennes de l'Université de Toulouse vous offrira toujours un encadrement pédagogique attentif et un suivi personnalisé dans le cadre d'un effectif étudiant à taille humaine. Vous y recevrez aussi un accueil administratif souriant et chaleureux, et vous y trouverez une ambiance agréable confortée par une communauté de goûts et de culture et quelques manifestations conviviales (pots, sorties). Un Département où l'on travaille, mais où il fait bon vivre.

Bienvenue à vous.

François Ripoll

Directeur du Département de Langues Anciennes




Le Département de Langues, Littératures et Civilisations Anciennes

A. Présentation générale et historique du Département

La création d'une entité administrative regroupant les enseignements de langues anciennes est contemporaine de la transformation de l'ancienne Faculté des Lettres de Toulouse en Université de Toulouse II, dans le contexte de la réorganisation qui a suivi les événements de mai 1968. L'Université occupait alors les locaux, exigus et vieillots, de la rue Albert-Lautman, en centre ville (actuelle fac de Droit). Lors de la subdivision de l'Université en UER (Unités d'Enseignement et de Recherches, ancêtres des UFR actuelles), la question se posa du rattachement des antiquisants à la littérature française; un rattachement souhaité par les représentants de cette dernière, désireux à la fois de donner plus de poids à leur structure et d'apaiser, par un apport de "modérés", les vives tensions qu'ils avaient connus lors des "événements" (tensions que les antiquisants avaient en revanche su éviter).
Mais les latinistes et hellénistes, attachés à leur quiétude et à leur identité, demandèrent et obtinrent de rester autonomes: c'est ainsi que fut crée l'UER de Lettres et Langues anciennes, ancêtre du Département actuel. Michèle Bruned (devenue par la suite Mme Fanchini, partie à la retraite en 2008) en fut la première secrétaire, et Jean Soubiran (enseignant de latin à la la fac de 1958 à 1992) le premier président du conseil d'UFR, assisté de deux vice-présidents: J. Vénencie, enseignant de grec (qui devint président quelques mois plus tard et le resta une dizaine d'années), et P. Bolfa, étudiant. Dans les années qui suivirent, l'afflux des étudiants rendit les locaux de la rue Lautman de plus en plus inadaptés, et c'est alors que fut lancée, en 1969, la construction de la faculté du Mirail, où les antiquisants ne purent emménager qu'en 1974, dans des locaux qui représentaient un progrès incontestable sur le plan de la commodité, avec notamment une bibliothèque d'UFR qui resta indépendante jusqu'à son rattachement à la BUFR des Lettres en 2005.
Parallèlement, cette explosion de la démographie universitaire rendit nécessaire le recrutement de nombreux enseignants (le plus souvent avec le statut d'assistants) qui remplacèrent peu à peu la génération du début des années 50: c'est alors que firent leur entrée une génération d'enseignants qui a beaucoup marqué notre Département: J.-P. Mazières, P. Nespoulous, R. Sablayrolles (devenu par la suite historien), H. Lamarque, M. Monbrun, L. Bordaux, N. Vinel, Y. Codet, J.-P. Maurel, M. Armisen (ces deux derniers promus par la suite professeurs)... Parmi les professeurs, à J. Soubiran vinrent notamment s'adjoindre J-Cl. Fredouille (parti ensuite pour Lyon, puis pour la Sorbonne) et R. Lesueur. 

Toulouse, la Garonne

L'enseignement du grec est notamment marqué par la figure de G. Aujac. Dans les années 80 s'amorça une décrue des effectifs d'étudiants en Lettres Classiques, compensée par la mise en place de cours d'initiation et de grands débutants pour les étudiants de Lettres Modernes notamment, ainsi que de grec moderne (J. Terrieux). C'est aussi dans ces années que les assistants, au recrutement exclusivement local, furent progressivement remplacés par les Maîtres de Conférences, au recrutement plus diversifié (décidé en commission de spécialistes), et titulaires d'une thèse de 3e cycle (ancêtre de la thèse "nouveau régime"). 

Des séminaires et des groupes de recherche virent le jour surtout à partir de 1985 (création des D. E. A.). Le premier colloque sur l'astronomie antique eut lieu en 1977 (sous l'impulsion de G. Aujac), et le CRATA (Centre de Recherches sur l'Actualité du Théâtre Antique) fut créé en 1990 par M. Menu et L. Bordaux, avec un premier colloque en 1991. C'est en 1998 que l'UFR des Lettres et Langues Anciennes (dirigée successivement, après J. Venencie, par P. Nespoulous, J. Terrieux et J.-P. Maurel), perdit son autonomie et devint un département de l'UFR des Lettres, Langages, Philosophie et Musique. M. Nouilhan, J.-P. Aygon, M. Armisen et F. Ripoll en furent successivement les directeurs. La subdivision en trois sections (latin, grec, philologie), héritage de l'organisation de 1969, subsista à l'intérieur de la nouvelle structure.  

(Notice rédigée à partir de renseignements aimablement fournis par J. Soubiran).


 B. Présentation des sections

1. La section de grec

Elle comporte quatre enseignants titulaires (deux professeurs, deux maîtres de conférences dont un Habilité à Diriger des Recherches). Nos champs de compétence couvrent l'ensemble du monde grec, de l'époque mycénienne à l'époque contemporaine. Outre nos tâches normales d'enseignement à des étudiants de Lettres classiques, de la Licence à la préparation de l'Agrégation, nous assurons des cours d'option de langue et civilisation grecques anciennes adressés à l'ensemble des étudiants de l'UTM ainsi qu'un cours d'option de grec moderne. Par ailleurs, notre section participe activement aux deux Masters Recherche ouverts aux titulaires de la Licence de Lettres classiques (Sciences de l'Antiquité et Littérature gréco-latine) ainsi qu'au Master Européen "Europaideia". Le responsable de section est Hélène Frangoulis.

Porte du temple d'Apollon à Naxos 

2. La section de latin

La section de latin de l'Université de Toulouse II regroupe 9 enseignants titulaires (3 professeurs, 5 maîtres de conférences, 1 PRAG). Elle assure les enseignements obligatoires et optionnels de latin du cursus de Lettres Classiques et de Lettres Modernes, ainsi que la préparation aux épreuves de latin des Agrégations d'Italien et d'Espagnol. Elle propose aussi un certain nombre d'UE pour des publics spécifiques (Etudes théâtrales, Agrégations d'Italien et d’espagnol), ainsi que des options ouvertes à l'ensemble des filières de l'Université (civilisation latine, mythologie gréco-latine, mythes et récits bibliques). Elle est également impliquée dans le Master Lettres et dans le Master Sciences de l'Antiquité, ainsi que dans le Master européen. Elle propose en outre, seule ou en partenariat avec les autres sections du Département, des cycles de conférences dans le cadre de l'Université du Temps Libre. Le responsable de la section de latin est Régis Courtray.

 Théâtre d'Augusta Raurica (Augst-Kaiseraugst, Suisse)

3. La section de philologie

La section de philologie, unique en France, propose aux étudiants des enseignements en linguistique ancienne de la Licence à l'Agrégation de grammaire. Elle regroupe deux enseignants - maîtres de conférences Habilités à Diriger des Recherches, dont les compétences couvrent la grammaire comparée (l'indo-européen, le grec ancien, le latin) ainsi que les divers domaines des langues anciennes (la phonologie, la morphologie et la syntaxe). Outre les enseignements obligatoires de la Licence 1 à 3, la section de philologie propose des cours optionnels : un cours d'option de philologie au niveau de la Licence 3 (linguistique latine et grecque) et un cours de sanscrit. Notre section participe également au Master de Lettres et Langues et au Master des Sciences de l'Antiquité. Le responsable de la section est Olga Spevak.

M. Planude, Sur la syntaxe (Athous Iviron 192)


C. Organigramme du Département

Directeur du Département: François Ripoll, francoisripoll@wanadoo.fr

Responsable administrative du Département: Marie-France Barge, barge@univ-tlse2.fr

Directrice adjointe du Département: Hélène Frangoulis.
Responsable de la section de latin: Régis Courtray.
Responsable de la section de grec: Hélène Frangoulis. 

Responsable de la section de philologie: Olga Spevak.
Responsable DAAP et tutorat: Eric Dieu.
Enseignant-référent: Anne-Hélène Klinger-Dollé. 

Responsable Orientation Active: Valérie Gitton-Ripoll. 

Référent ENT :
Constantinos Raïos.
Responsable Relations Internationales : Olga Spevak.
Correspondant SED : Régis Courtray.
Responsable Licence Lettres Classiques: François Ripoll. 

Responsable parcours Masters/ Concours : Hélène Frangoulis.
Responsables VES: Paul François, Valérie Visa.
Responsable VAE: François Ripoll.
Webmaster du département: Constantinos Raïos.

 

D. Le Conseil de Département

1. Son rôle et de son fonctionnement

Le conseil du Département de Langues Anciennes est élu par les membres enseignants, BIATOS et les étudiants du Département. Le vote se fait au scrutin de liste. Les membres des collèges enseignants et BIATOS sont élus pour 4 ans, et les membres étudiants pour 2 ans. Les membres élus désignent ensuite les personnalités extérieures appelées à siéger au conseil. La composition du conseil est la suivante:

- Collège professeurs et assimilés: 5 membres;
- Collège autres enseignants: 5 membres;
- Collège BIATOS: 1 membre;
- Collège étudiants: 5 membres;
- Collège personnalités extérieures: 4 membres.

Le Département est dirigé par un directeur élu pour 4 ans parmi les enseignants du Département; il n'est pas nécessairement membre élu du conseil. Le directeur est secondé par un directeur adjoint élu dans les mêmes conditions.

Le Directeur est assisté par un bureau de Département qui comprend, outre le Directeur adjoint, les responsables des trois sections (latin, grec, philologie) et le responsable administratif du Département.

Le directeur préside le conseil de Département et fixe l'ordre du jour. Les décisions du conseil sont prises à la majorité des présents sous réserve que le quorum de 60% des élus présents ou représentés soit atteint au moment du vote. Le conseil siège en formation restreinte aux enseignants pour les questions relatives à ces derniers. Les enseignants ne faisant pas partie du conseil peuvent y assister sur invitation du directeur, ainsi que toute personne susceptible d'éclairer le conseil dans ses débats. Le conseil siège au minimum trois fois dans l'année.

Le directeur a la possibilité de convoquer une assemblée plénière consultative du Département réunissant l'ensemble des enseignants et personnels du Département et éventuellement élargie aux élus étudiants du conseil.

Le conseil de Département a la responsabilité des cursus rattachés au Département. Il se prononce sur les maquettes des diplômes dont est sollicitée l'habilitation, sur la définition et la mise en oeuvre des programmes, des méthodes, du contenu des contrôles et des examens. Il est également responsable des dispositifs d'orientation, de soutien et d'innovation pédagogique. Il examine et vote le budget du Département dont l'élaboration et l'exécution sont placées sous la responsabilité du Directeur par délégation du Président de l'Université. Il se prononce notamment sur les subventions susceptibles d'être accordées à divers projets pédagogiques ou scientifiques. 

2. Composition   

a. Collège professeurs et assimilés:
Eric Foulon
Marie-Hélène Garelli
Anna Orlandini
François Ripoll
Valérie Visa-Ondarçuhu  

b. Collège autres enseignants:
Régis Courtray
Hélène Frangoulis
Valérie Gitton-Ripoll
Olga Spevak  

c. Collège étudiants:
Grégoire Bon
Camille Chardin
Wilfried Daurignac
Guillaume Diana
Guilhem Piras 

d. Collège personnalités extérieures:
Bernadette Brochet (Lycée Pierre-de-Fermat)
Gerard Lehmann (IPR)
Ghislaine Magoga (Cercle franco-héllénique).


rédigé par Charalampos Orfanos

mise à jour le 18 juillet 2014


Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page